Combres-sous-les-Côtes. Pour sauver sa licence IV, Gisèle Tona ouvre son bar deux fois dans l’année

  Son café, elle y tient comme à la prunelle de ses yeux. Pas question pour Gisèle Tona de perdre sa licence IV et de mettre définitivement la clé sous la porte. La nonagénaire entend cultiver ses bons souvenirs de 40 ans de bistrot et s’en créer des nouveaux en accueillant, deux fois par an, ses amis. .. L'article complet sur estrepublicain.fr 

iv, gisele, tona, combres, sous, les, cotes, sauver, licence, anneeson Image source : estrepublicain.fr
Choisir une source