Convocation de Nicolas Sarkozy : La république des juges ?

  La décision d’un juge de convoquer un ancien président pour témoigner dans une affaire qui concerne son action de chef de l’Etat n’est pas dans l’esprit de l’immunité présidentielle tel qu’il était compris jusqu’à maintenant et interroge sur l’étendue de l’immunité présidentielle. En écho, Emmanuel Macron a annoncé, à l’occasion du lancement des Etats généraux de la justice, ce lundi 18 octobre, vouloir « redéfinir les champs de la responsabilité pénale des élus et des ministres ». Alors qu’il défendait la « transparence » face à la justice comme candidat à la présidentielle en 2017, Emmanuel Macron reproche aujourd’hui aux magistrats de « judiciariser » la vie politique. Alors, la convocation de Nicolas Sarkozy est-elle une remise en cause de l’immunité présidentielle ? Et assiste-t-on à l’avènement de la République des juges ?  En plateau :  ?? Dominique ROUSSEAU, Juriste et professeur de droit constitutionnel à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. ?? Georges FENECH, Ancien magistrat. Ancien député Les Républicains du Rhône. ?? Benjamin MOREL, Maître de conférences en Droit public à l'Université Paris II Panthéon-Assas. Sens public est une émission quotidienne de débats sur Public Sénat, animée par Thomas Hugues, du lundi au jeudi de 18 heures à 19h30. Retrouvez le replay : https://www.publicsenat.fr/emission/sens-public Abonnez-vous à notre chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCTa1bPArjpvNMgSHAb_pflA?sub_confirmation=1 Retrouvez toute l'actualité politique et parlementaire sur http://www.publicsenat.fr Suivez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/publicsenat Twitter : https://twitter.com/publicsenat Instagram : https://instagram.com/publicsenat .. L'article complet sur publicsenat.fr 


▶ Voir la vidéo sur youtube  icon

Choisir une source