Enes Kanter, défenseur acharné des droits de l'homme

  Qu'il fustige le pouvoir en Turquie, son pays, la Chine en matière de droits humains, ou critique LeBron James refusant de promouvoir le vaccin contre le COVID-19, le pivot des Celtics de Bolton, Enes Kanter, n'hésite jamais à dire ce qu'il pense. Mercredi, le joueur de 29 ans a attisé les tensions entre la Chine et la NBA, en s'en prenant directement au président chinois et en condamnant la politique de Pékin au Tibet. « Cher dictateur brutal XI JINPING et le gouvernement chinois. Le Tibet appartient au peuple tibétain !, a écrit Kanter sur les réseaux sociaux. Je suis aux côtés de mes frères et sœurs tibétains, et je soutiens leurs appels à la Liberté. » Le pivot turc, également passé par le Jazz, le Thunder, les Blazers et les Knicks, a accompagné son message d'une photo de paire de sneakers ornées d'une iconographie tibétaine et du slogan « Free Tibet », portées lors du premier match de la saison contre New York au Madison Square Garden, auquel il n'a pas participé. Le Tibet a alterné au cours des siècles périodes d'indépendance et de contrôle par la Chine, qui affirme avoir « libéré pacifiquement », lors d'une intervention militaire en 1951, ce vaste territoire situé sur un plateau accidenté. Mais les défenseurs des droits humains et les exilés tibétains affirment que le gouvernement central chinois y pratique la répression religieuse, la torture, la stérilisation forcée et l'érosion culturelle par la rééducation imposée. Erdogan comparé à Hitler La réaction de Pékin ne s'est pas fait attendre. Jeudi, le site sportif du géant chinois de la technologie Tencent a retiré tous les matches à venir des Celtics de son calendrier. Et la NBA de se retrouver plongée comme en 2019, au cœur d'une crise diplomatique avec la Chine, un de ses plus gros marchés à l'étranger. Vendredi, Kanter en a remis une couche, en évoquant un « génocide » de la Chine contre le peuple ouïgour, une minorité musulmane dont près d'un milli .. L'article complet sur rds.ca 

enes, kanter, turquie, chine, lebron, james, defenseur Image source : rds.ca
Choisir une source