Dix ans requis en appel contre une femme accusée d’avoir tué son conjoint violent

  En novembre 2020, le ministère public avait requis la même peine de dix ans de réclusion, mais pour « violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner » alors que l’avocat généra... .. L'article complet sur sudouest.fr 

Choisir une source