« Les victimes d’agressions sexuelles sont des survivantes » insiste l’ex-patineuse Sarah Abitbol

  Elle est devenue, sans le vouloir, le symbole du #MeToo dans le sport. En accusant un entraîneur de l’avoir violée, enfant, à Nantes (Loire-Atlantique), de 1990 à 1992, dans un livre, Un si long silence, l’ex-patineuse Sarah Abitbol .. L'article complet sur ouest-france.fr 
Choisir une source