Après les violences du 1er-Mai à Paris, la CGT met en cause la préfecture de police

  Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, « regrette fermement » les dénonciations de la CGT, laquelle accuse les forces de l’ordre de l’avoir exposée aux attaques des manifestants. .. L'article complet sur lemonde.fr 

regrette, fermement, cgt, paris, didier, lallement, 1er, mai, violences, prefecture Image source : lemonde.fr
Choisir une source