Derrière des projets d’attentats, la petite scène de l’ultra-droite alsacienne

  Avant d’être arrêté pour un projet d’attentat, visant notamment une loge maçonnique et le ministre de la santé, Thibaud Rufra faisait des saluts fascistes au sein de groupuscules néonazis. Avant cela, le jeune homme de 29 ans avait également figuré sur la liste FN de Haguenau, aux municipales de 2014. .. L'article complet sur mediapart.fr 

Choisir une source