Dans "l'épicentre du crack" à Paris, la crainte d'une escalade des violences entre riverains et toxicomanes

  Paris - Valentin désigne des éclats de peinture blanche sur le trottoir, stigmates d'une nouvelle nuit agitée dans le quartier de Stalingrad, haut-lieu de la consommation du crack à Paris. "Ce sont des sacs remplis de peinture que les riverains jettent depuis les balcons" pour faire fuir les toxicomanes, explique-t-il. .. L'article complet sur lexpress.fr 

epicentre, du, crack, paris, valentin, stalingrad, crainte, escalade, violences, riverains Image source : lexpress.fr
Choisir une source