Laissé pour mort à Bordeaux : « Ils ont des têtes de gosses »

  Ils sont jeunes. Très jeunes. Ils entrent dans le box épaules rentrées, les larmes au bord des yeux, le visage en berne. Difficile de croire qu’ils sont mêlés à une violente agression, survenue le 21 ... .. L'article complet sur sudouest.fr 

Choisir une source