Catherine Frot fait polémique en jouant un homme transgenre dans son prochain film

  Fabrice Luchini et Catherine Frot, qui n’avaient encore jamais joué ensemble, vont se donner la réplique dans Un homme heureux, une comédie de Tristan Séguéla, dont la sortie est prévue pour 2022, a annoncé Variety  ce vendredi 26 février.   La long-métrage racontera la vie d'un maire breton conservateur – joué par Fabrice Luchini – qui mène une campagne électorale sur fond de valeurs familiales. En pleine période de réélection, son épouse Edith – interprétée par Catherine Frot – lui fait son coming out transgenre. Alors que leurs avis divergent sur comment gérer la situation, les deux établissent un accord : Edith devra attendre la fin des élections pour entamer sa transition. Un scénario « hilarant et provocateur, dans la lignée deLa Cage aux folles et de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?», a déclaré à Variety, Alexis Cassanet, le directeur de la distribution internationale de Gaumont.    Un projet qui provoque de l'inquiétude au sein de la communauté transgenre, qui pointe du doigt un usage sensationnaliste de la transidentité du personnage, mais aussi le casting d'une personne cisgenre pour interpréter une personne trans. Sur Twitter, la comédienne trans Pomme Ferron-François affrime avoir été approchée pour le rôle de Carole, une femme transgenre qui devient l'amie et confidente d'Edith. Par la même occasion, elle a partagé dans une série de tweets des extraits du scénario. Et pour elle, « ça ne sent pas bon ».    allez, j'ai pas de contrat avec eux, on m'a rien dit, alors je ne résiste pas à l'envie de vous partager les quelques pages de scénario auxquelles j'ai eu "droit" : (on me proposait le rôle de Carole, et Catherine Frot joue le personnage nommé "Edith" mais on y reviendra)pic.twitter.com/Xx6cNJmYMp — Pomme comme le fruit (@PommePelleup) February 27, 2021   Un homme heureux débutera son tournage dès le printemps prochain dans la ville de Montreuil, et est attendu en salles pour le deuxième s .. L'article complet sur vanityfair.fr 

Choisir une source