Ils n’ont pas honte?!. Vargas Llosa déclare sa flamme à Kast

  Il y a des prodromes qui ne trompent pas. Le 15 octobre 1998, alors que toutes les consciences attachées à la démocratie, à la justice, aux libertés et aux droits humains se réjouissaient de l’arrestation, à Londres, du dictateur chilien Augusto Pinochet, à la demande des juges Baltasar Garzon et Manuel Garcia Castellon enquêtant sur les assassinats, tortures et disparitions de citoyens espagnols sous le règne de ce tyran sanguinaire (1973-1990), lui se perdait en tribunes suggérant que l’on réservât le même sort à… Fidel Castro. .. L'article complet sur humanite.fr 

Choisir une source