Le Lightning et l’agonie de la défaite

  TAMPA, Fl. – Steven Stamkos marchait très lentement, la tête basse, lorsqu’il est entré dans la salle d’entrevue. Dès que le capitaine du Lightning s’est redressé pour répondre à la première question, ses yeux remplis de larmes ont illustré, bien mieux que les mots qu’il a lancés d’une voix éteinte, l’accablante agonie d’une défaite en finale de la Coupe Stanley. « Ça fait mal au point que j’en ai des hauts le cœur », que Stamkos a reconnu sans la moindre hésitation. Cette réponse et surtout la manière dont elle a été livrée alors que chaque mot semblait faire souffrir le capitaine ont rappelé à l’ordre ceux et celles qui, comme moi, croyaient que le fait d’avoir soulevé la coupe deux années consécutives pourrait facilement faire contrepoids à la peine de s’être arrêté à deux victoires d’une troisième de suite. « Peut-être qu’avec un peu de recul, nous pourrons éventuellement nous consoler en saisissant l’ampleur de ce que nous venons d’accomplir en nous rendant si près d’une troisièm ..

lightning, steven, stamkos, agonie, defaitetampa, marchait, lentementImage source : rds.ca
Choisir une source