Fausses accusations contre Raquel Garrido : Va-t-on vers un scandale politique après la mise en cause de Jean-Christophe Lagarde qui était opposé à la députée LFI lors des législatives ?

  Et si derrière les fausses révélations du Point sur Raquel Garrido et Alexis Corbière se cachait en fait une manipulation politique ? Député depuis 2002, pilier centriste de la Seine-Saint-Denis, le patron de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), Jean-Christophe Lagarde, a  en effet été emporté par la vague de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) en perdant, dimanche 19 juin, au second tour des élections législatives contre l’« insoumise » Raquel Garrido, dans la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis. Le chef de l’UDI a reconnu sa défaite sur Twitter, par 46,5 % des suffrages, contre 53,5 % pour sa rivale. Raquel Garrido avait déjoué les pronostics en arrivant en tête du premier tour des élections législatives, avec 37,90 % des suffrages, contre 33,41 % pour M. Lagarde. « Cette victoire du premier tour était inattendue dans le camp Lagarde, qui pensait être vissé sur un trône de façon inamovible, mais nous ne sommes pas en monarchie », s’était alors ré ..

Choisir une source