Nantes. Dans les quartiers, ces femmes restent mobilisées, malgré les confinements

  « Dès le premier confinement, on s’est rendu compte de l’existence de nombreux habitants invisibles, dans nos quartiers des Dervallières et de la Contrie, à Nantes, lorsqu’on a mis en place des opérations de solidarité. Et en allant vers les gens, au-delà de nos permanences pour aider les... .. L'article complet sur ouest-france.fr 

nantes, dervallieres, cont, quartiers, femmes, restent, mobilisees, confinements, compte, existence, habitants, invisibles Image source : ouest-france.fr
Choisir une source