À Deauville et Trouville, les tests antigéniques font surchauffer les pharmacies

  « Nous ne sommes plus une pharmacie. On est devenu un testodrome. » Derrière le bon mot d’Olivier Klein, propriétaire de la pharmacie anglaise, à Deauville (Calvados), se cachent la fatigue, la lassitude et l’agacement. Ce matin, une feuille A4 collée sur la porte d’entrée symbolise la tâche trop... .. L'article complet sur ouest-france.fr 

deauville, trouville, olivier, klein, antigeniques, surchauffer, pharmacies, sommes, devenu, testodrome, proprietaire, anglaise Image source : ouest-france.fr
Choisir une source