Du passe sanitaire à l’impasse autoritaire

  « Sous prétexte d’accélérer la vaccination (objectif souhaitable), on impose un calendrier sans se demander si même les candidats au vaccin peuvent avoir les deux doses dans les temps impartis. Nombre de citoyens, notamment les plus jeunes, les plus pauvres et les plus précaires, en seront réduits à s’enfermer chez eux faute de pouvoir obtenir le passe sanitaire », estime Jack Dion, éditorialiste à « Marianne ». .. L'article complet sur marianne.net 

Choisir une source