Un premier champion olympique de surf

  Le Brésilien Italo Ferreira est devenu mardi le premier champion olympique de surf de l'histoire, lors des JO de Tokyo, dont les épreuves se disputaient à Ichinomiya dans la préfecture de Chiba, à une centaine de kilomètres à l'extrême est de la capitale japonaise. Ferreira a battu en finale le Japonais Kanoa Igarashi, l'Australien Owen Wright s'adjugeant la médaille de bronze. « Les Jeux olympiques, c'est évidemment l'un de mes principaux objectifs cette année, je me suis beaucoup entraîné pour ça, je suis vraiment à fond », avait indiqué Ferreira àl'AFP avant les Jeux. Enfant, Italo Ferreira surfait sur une plaque de polystyrène. Mais c'est l'or olympique que ce fils d'un pêcheur du nord-est du Brésil est venu chercher aux Jeux de Tokyo, auréolé de son titre de champion du monde 2019. « Un jour, un cousin m'a prêté une planche. Elle était cassée, mais c'était toujours mieux que le polystyrène », a raconté le surfeur de 27 ans àl'AFP. Ferreira est un fier représentant de la " Brazilian storm ", la tempête brésilienne qui secoue le surf mondial depuis bientôt une décennie.  Trois Brésiliens occupent les premières places du classement mondial, avec Italo Ferreira, Gabriel Medina (4e à Tokyo) et Felipe Toledo, non-qualifié pour les JO, chaque pays étant limité à deux représentants. Les mondes professionnel (circuit privé de la World Surf League) et amateur (Fédération internationale de surf) se sont entendus pour proposer du très beau spectacle en permettant à l'élite des surfeurs de participer aux JO de Tokyo - où la discipline est sport additionnel - en renonçant au principe d'un bassin artificiel pour privilégier un site naturel. .. L'article complet sur rds.ca 

jo, bresilien, italo, ferreira, tokyo, champion, olympique, surfle, devenu, histoire, epreuves Image source : rds.ca
Choisir une source