Mise en examen dans l’affaire Carlos Ghosn, Rachida Dati dénonce un « combat politique inavoué »

  L’ex-garde des sceaux est poursuivie pour « corruption passive » et « recel d’abus de pouvoir ». La justice s’interroge notamment sur la réalité et la légalité des missions confiées par Renault-Nissan, pour lesquelles elle a touché 900 000 euros entre 2010 et 2012. .. L'article complet sur lemonde.fr 

corruption, passive, mise, carlos, ghosn, rachida, dati, ex, garde, examen Image source : lemonde.fr
Choisir une source