«Beyrouth est triste»: un an après l'explosion, la lente cicatrisation

  Il y a un an, Slate recueillait les témoignages à chaud de plusieurs victimes de l'explosion du port de Beyrouth. Un an plus tard, à l'approche de la commémoration du 4 août, elles sont nombreuses à avoir perdu tout espoir de changement. Alors qu'une crise économique sans précédent a coulé le pays, les habitants de la capitale libanaise n'ont...Lire la suite .. L'article complet sur slate.fr 

beyrouth, est, triste, slate, explosion, cicatrisationil, recueillait, temoignages, victimes, approch Image source : slate.fr
Choisir une source