Suspecté d’avoir agressé à la bombe lacrymogène Raquel Garrido, un mineur a été interpellé et mis en examen pour «violences avec armes sans incapacité de travail»

  Interpellé par les policiers de Drancy (Seine-Saint-Denis) ce mardi, un adolescent suspecté de l’agression de Raquel Garrido et de militants Nupes il y a quelques semaines a été mis en examen  pour «violences avec armes sans incapacité de travail». Le jeune de 15 ans a aussi fait l’objet d'une mesure éducative. Après avoir ouvert une information judiciaire à la suite de cette agression, le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a souligné «des investigations restant à mener» sur cette affaire en raison des nombreux incidents qui ont emmaillé la campagne des législatives entre les candidats Raquel Garrido et Jean-Christophe Lagarde. Candidate de la Nupes aux législatives dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis, Raquel Garrido avait été victime le jeudi 16 juin à Drancy de jets de gaz lacrymogène tirés par un individu à bout portant. Elle se trouvait à bord d'un véhicule en train de scander des slogans politiques en compagnie de deux de ses militants, également visés. Pou ..

Choisir une source