Talbot voulait retrouver son « côté compétiteur »

  C’est afin de retrouver le « côté compétiteur » qui lui manque tant depuis qu’il a accroché ses patins que Maxime Talbot a accepté la proposition de Joël Bouchard de se joindre au personnel d’entraîneur des Gulls de San Diego de la Ligue américaine de hockey. « La victoire, la défaite et l’adrénaline sont ce qui me manque le plus, a mentionné celui qui a disputé 704 matchs dans la Ligue nationale de hockey entre 2005 et 2016 en entrevue à RDS. « Ça va être très plaisant pour moi. J’en connais beaucoup en tant que joueur, mais il y a un côté très intéressant d’être dans un bureau et d’être capable de tirer le meilleur de chaque joueur. « Ils sont venus me chercher pour mes connaissances, mais aussi pour aider au développement des jeunes. Je vais notamment travailler sur l’avantage numérique et analyser les équipes que nous allons affronter pendant la semaine. » En Bouchard, Talbot reconnaît le mentor pour apprendre les rudiments d’un métier exigeant. « Joël, c’est un passionné. C’est un gars qui mange du hockey et qui est totalement commis à la cause de l’équipe. J’ai hâte de la voir aller tous les jours à l’aréna. C’est un gars qui sait comment développer les jeunes joueurs », a précisé celui qui a remporté la coupe Stanley à deux reprises. Talbot s’est finalement montré extrêmement reconnaissant envers sa conjointe Cynthia Phaneuf, étant donné que son nouvel emploi l’oblige à déménager sa famille en Californie. « J’ai le privilège d’avoir une championne à mes côtés, a conclu Talbot. Quand je repense à mes années dans le hockey, elle a été la première à convaincre de saisir l’opportunité d’aller jouer en Russie. C’est beaucoup de logistique, mais c’est une expérience que nous allons vivre là-bas. » .. L'article complet sur rds.ca 

cote, competiteur, talbot, maxime, voulait, retrouver, manque, accroche, patins Image source : rds.ca
Choisir une source