Hoffman ne voulait pas s'éterniser sur le marché

  La saison dernière, Mike Hoffman s’était entendu avec les Blues de St. Louis deux jours avant le début de la saison. Sans grande surprise, il n’avait marqué qu’un but à ses huit premiers matchs avec sa nouvelle équipe.   À son retour sur le marché des joueurs autonomes, le franc-tireur de 31 ans n’avait pas l’intention de se faire désirer aussi longtemps.   « C’était notre objectif cette année, d’en arriver à une décision plus tôt que tard, a dit Hoffman en point de presse jeudi. C’est plus facile ainsi de s’adapter à une nouvelle équipe, trouver une maison et tout ça. »   Hoffman a confirmé que le Canadien avait démontré de l’intérêt à son endroit avant qu’il n’accepte l’offre des Blues l’an dernier. Le CH, dit-il, était l’une des équipes « sur son radar » cette année.    « J’ai regardé beaucoup de leurs matchs l’an dernier, surtout en séries. Ils ont un groupe d’attaquants très talentueux, ils jouent bien en défensive et comptent sur l’un des meilleurs gardiens au monde. Ils ont tout ce qu’il faut pour connaître du succès. »   Le natif de Kitchener, qui a joué une partie de son hockey junior avec les Olympiques de Gatineau et les Voltigeurs de Drummondville en plus de passer les neuf premières années de sa carrière professionnelle dans l’organisation des Sénateurs, s’est réjoui de revenir s’installer dans un marché canadien.   Auteur de six saisons consécutives d’au moins 22 buts, Hoffman s’est dit fier de la constance qu’il a affichée au cours de sa carrière et s’est défendu de n’être qu’un spécialiste de l’avantage numérique.   « Je crois que je peux jouer sur 200 pieds et contribuer à 5-contre-5 », a-t-il affirmé.   Plus de détails à venir. .. L'article complet sur rds.ca 

hoffman, mike, blues, louis, voulait, eterniser, marchela, saison, derniere, entendu, grande, surprise Image source : rds.ca
Choisir une source