Au jeu du complot, le diable l’emporte

  «Le satanisme est une explication commode pour nombre de complots», lâche Youri Volokhine maître d’enseignement et de recherche en histoire et anthropologie des religions à l’université de Genève. Selon le chercheur, «le diable, vecteur du Mal, reste encore la figure la plus terrifiante et inacceptable pour les sociétés judéo-chrétiennes». Dès lors, faut-il voir une logique dans l’entêtement des complotistes à voir la queue du diable traîner dès que passent lesLire la suite Au jeu du complot, le diable l’emporte The post Au jeu du complot, le diable l’emporte appeared first onLe Courrier . .. L'article complet sur lecourrier.ch 

Choisir une source