Gustave, le fantôme de mon enfance

  Le mot de la fin J'en terminais avec ma marche matinale, les mollets en feu et le souffle court, lorsque mon aînée m'a interpellé pour me dire, en termes à peine plus châtiés, que je me déplaçais avec... .. L'article complet sur laliberte.ch 

gustave, fantome, enfancele, terminais, marche, matinale, mollets, souffle, interpelle Image source : laliberte.ch
Choisir une source