A Beyrouth, « on a réparé les maisons mais on n’a pas réparé les gens »

  Entre reconstructions dispersées et tas de gravats persistants, les quartiers touchés par l’explosion du 4 août 2020 peinent à se relever et leurs habitants ont le sentiment d’avoir été trahis par l’Etat. .. L'article complet sur lemonde.fr 

beyrouth, repare, maisons, entre, reconstructions, dispersees, gravats, persistants, quartiers, touches, explosion, peinent Image source : lemonde.fr
Choisir une source