En photos | Il y a un an, le «mur de la révolution» au Liban

  Un an après l’explosion au port de Beyrouth, le Liban peine toujours à se remettre de la crise qui a suivi, englouti par une crise économique sans fin et des déboires sans solutions. Lors de son passage dans la capitale du pays à l’été 2020, au lendemain de la catastrophe, notre photographe Renaud Philippe avait notamment marché le long du mur de la honte, ou mur de la révolution. Fait de béton et de barbelés, il entoure depuis décembre 2019 les quartiers du parlement, empêchant la population d’y accéder. .. L'article complet sur ledevoir.com 

Choisir une source