"Dune": je suis de la horde des fans et le film de Denis Villeneuve m'a convaincu

  CINÉMA - Lorsqu’on adapte une œuvre, il faut s’attendre à voir déferler les hordes de fans, quel que soit le soin avec lequel on a travaillé: ce sera forcément le cas du filmDune , basé sur l’œuvre monumentale de Frank Herbert, qui sort en salles ce mercredi 15 septembre. Je suis bien placé pour en témoigner:  je fais partie de la horde. MaisDenis Villeneuve a bien travaillé, donnant un écrin à 165 millions de dollars réussi aux aventures de Paul Atréides. Et me contenter, moi, c’était mettre d’accord à peu près toutes les étapes de ma vie. J’avais neuf ans lorsque j’ai découvert Dune, à l’époque d’assez loin. Mon frère plus âgé les dévorait, et habitant le lit au-dessus du mien, ses livres, ou du moins leurs couvertures passaient, immanquablement devant mes yeux. Je fixais les illustrations, et les connaisseurs vont le diront: lorsque l’on arrive aux alentours du 4e tome, les portes de l’étrange ont été franchies. Cette étrangeté, elle est partout dans leDune de Villeneuve. On est jamais tout à fait à son aise, et c’est très bien: on n’est pas sur Terre, on n’est pas chez soi. Rien n’est censé être familier.  À treize ans, j’ai donc relevé le défi, et attaqué le fameux cycle, pour caler assez tôt dans les étapes de montagne. Que les connaisseurs me pardonnent: dans les sept tomes du cycle deDune, il y a un roman d’aventures qui en épuise deux, puis une réflexion philosophico-politique qui s’installe dans les cinq suivants. J’ai eu beau arriver au bout, les derniers milliers de pages étaient arides. Assez logiquement, le film adapte le tout début de la saga, le premier tome, qui tient plus du livre d’aventure. Il réussit à faire assez peu d’impasses sur la richesse de ce monde, son vocabulaire, mais réussit à rester palpitant. Au fond, il reste focalisé sur l’essentiel: un désert gigantesque,  l’affrontement sanglant de deux familles, et au milieu, des hommes qui survivent à un milieu absurdement hostile. Ce sont d’ailleurs ces éléments-là qui ont fait le succès d .. L'article complet sur huffingtonpost.fr 

dune, denis, villeneuve, lorsqu, convaincucinema, adapte Image source : huffingtonpost.fr
Choisir une source