Des interviews décalées de candidats à l'élection présidentielle diffusées par France Inter déclenchent de vives réactions en interne

  De courtes interviews de candidats à l'élection présidentielle diffusées par France Inter sur les réseaux sociaux suscitent la grogne en interne, notamment d'un syndicat de journalistes de Radio France qui demande mercredi à la direction de "corriger le tir". Lancées à la mi-janvier par France Inter sur les réseaux sociaux, les "interviews Première fois" de prétendants à l'Elysée "suscitent de nombreuses réactions négatives", pointe le Syndicat national des journalistes (SNJ) de Radio France dans un communiqué. Particulièrement depuis la diffusion le 19 janvier de celle de Marine Le Pen où, dans une vidéo d'environ deux minutes rythmée par des questions sur ses premières fois, la présidente du Rassemblement national se raconte de façon plus décalée et intime. "Le saviez-vous? Marine Le Pen n'est pas seulement une femme politique, candidate du Rassemblement national à la présidentielle, elle est aussi +éleveuse de chats+. Vous l' .. L'article complet sur jeanmarcmorandini.com 

Choisir une source