Crack à Paris: la préfecture temporise sur le nouveau site dans le 12e

  PARIS - La prise en charge des consommateurs de crack à Paris est loin d’être réglée. Ce jeudi 27 janvier, la maire de ParisAnne Hidalgo, aussi candidate à l’Élysée , a déclaré saisirla Cour européenne des droits de l’homme contre le projet du préfet de policede déplacer les consommateurs de crack du XIXe au XIIe arrondissement . Face à l’ire des élus parisiens, la préfecture a temporisé. En apprenant la nouvelle, les élus parisiens sont tombés des nues. “Nous étions en plein conseil d’arrondissement mardi soir quand la dépêche AFP est tombée. J’ai été très surprise et à la fin du Conseil j’ai demandé à la maire si elle était au courant et elle m’a répondu qu’elle l’apprenait au même moment que moi”, a raconté à 20minutes Valérie Montandon, élue LR du 12e arrondissement de Paris.  La décision prise “sans concertation” a aussi été critiquée sur le fond . “Déplacer indéfiniment les consommateurs d’un lieu à l’autre ne peut être une solution viable”, ont déploré les élus parisiens de .. L'article complet sur huffingtonpost.fr 

crack, paris, parisanne, hidalgo, prefecture, temporise, nouveau Image source : huffingtonpost.fr
Choisir une source