Sur une île proche de la Chine, les touristes taïwanais impassibles devant les menaces

  Debout sur son paddle, Joseph Lin naviguait la semaine dernière au large des îles taïwanaises de Kinmen, où il passait ses vacances, avec en toile de fonds la ville chinoise de Xiamen, quelques jours après le passage d'avions de chasse dans le ciel de ce détroit.L'archipel, à quelque trois kilomètres de la Chine communiste, est devenue une destination touristique dont la popularité n'a pas faibli malgré les grandes manoeuvres militaires de Pékin du début du mois.Ancien soldat venu du sud de l'île, M. Lin n'a pas voulu annuler son séjour de trois jours, estimant que le régime communiste essayait seulement d'apaiser le sentiment nationaliste de son pays par une démonstration de force."Je pense que la guerre russe en cours en Ukraine a envoyé un avertissement au (président chinois) Xi Jinping, montrant qu'il ne serait pas facile de prendre Taïwan", explique à l'AFP cet homme de 35 ans, pagaie à la main sous un soleil brûlant d'été."Le pri .. L'article complet sur tv5.org 

Image source : tv5.org
Choisir une source