La mort de l’ambassadeur d’Italie en RDC rappelle au monde le sort des civils congolais

  L’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo Luca Attanasio, son garde du corps Vittorio Iacovacci et son chauffeur Mustapha Milambo ont été tués, lundi 22 février, dans l’attaque de leur véhicule, au nord de Goma, à l’est du pays. L’enquête sur les auteurs de ce triple assassinat s’annonce compliquée tant les acteurs armés sont nombreux dans cette zone, où les civils congolais sont la cible régulière d’enlèvements contre rançon. .. L'article complet sur mediapart.fr 

Choisir une source