Féminicide à Mérignac : pour les associations féministes, il faut que « ça change »

  Après la mort d’une mère de famille de 31 ans brûlée vive par un mari violent à Mérignac, le 4 mai, les associations féministes, s’expriment. Cela « fait écho au féminicide de Stéphanie le 16 février ... .. L'article complet sur sudouest.fr 

Choisir une source