Violences conjugales en Gironde : « on ne s’aime plus, on ne se respecte plus »

  C’est le garde champêtre d’Ambès (Gironde) qui a signalé les faits de violences habituelles et menaces de mort qui valaient à un quadragénaire portugais de comparaître devant le tribunal correctionnel... .. L'article complet sur sudouest.fr 

Choisir une source