Virus: en Amazonie brésilienne, des hôpitaux débordés

  "Ca a été très vite, tout d'un coup tout était plein", raconte un soignant de l'hôpital d'Iranduba, une ville moyenne de l'Amazonie brésilienne qui ne compte pas de service de soins intensifs et dont la survie des patients dépend de l'arrivée des bouteilles d'oxygène. .. L'article complet sur lanouvellerepublique.fr 

Choisir une source