Prahecq : 12 mois avec sursis pour avoir causé le décès d'un piéton

  Prahecq. L’homicide involontaire n’a pas été requalifié en blessures involontaires. L’automobiliste avait percuté le déambulateur d’une personne âgée. .. L'article complet sur lanouvellerepublique.fr 

Choisir une source